Evènements

04 juil
Du 04/07/2017 13:00
au 04/07/2017 14:00

Nicolas Aujogue - Stagiaire Master M1 au LVA - Séminaire du LVA

Influence psychoacoustique de la dégradation de fonctions de transfert

Lors de la phase de conception d'un produit émettant du bruit (véhicule, machine-outil, appareil électroménager...), il est courant d'utiliser des techniques d'auralisation pour se faire une idée du son produit par le système avant même d'avoir à disposition un prototype. Ces techniques sont donc l'équivalent auditif de la visualisation graphique, et permettent d'ajuster le design structural de l'objet pour se plier aux contraintes de qualité sonore fixées dans le cahier des charges. Un procédé couramment utilisé pour simuler le rendu sonore d'un système a été étudié. Son principe est basé sur le calcul numérique de certaines fonctions de transfert mettant en relation une source d'excitation (une vibration de moteur, par exemple) et le bruit capté au niveau des oreilles de l'auditeur. Nous avons cherché à identifier la précision nécessaire à ces calculs de fonctions de transfert pour que le signal synthétisé soit perçu de manière identique au vrai signal. Une expérience psychoacoustique a été menée pour identifier des seuils de différenciation entre un signal de référence obtenu par l'intermédiaire d'une fonction de transfert mesurée sur un système réel (une cabine de camion), et des signaux obtenus par l'intermédiaire de fonctions de transfert plus ou moins dégradées. Nous avons identifié six types de dégradations possibles qui peuvent s'interpréter comme un manque de précision dans le calcul de fonctions de transfert. Ces imprécisions sont inspirées par les limites de différentes méthodes numériques fréquemment utilisées. Des seuils de différenciation ont été mesurés pour chaque type de dégradation. Ces seuils ont des ordres de grandeurs similaires à ceux trouvés dans la littérature. Une interprétation de ces résultats a été proposée en utilisant le modèle de sonie de Moore. La généralisation de ces résultats à d'autres signaux et à d'autres fonctions de transfert a ensuite été discutée. Enfin, des pistes pour poursuivre notre approche sur ce sujet ont été proposées.

Informations complémentaires

Mots clés